Marianne Piketti

Vivaldi, l’âge d’or
Le Concert idéal. CD Evidence.

Voilà un bien original enregistrement qui met à l’honneur les compositeurs vénitiens du XVIIIe siècle dont bien sûr l’illustrissime Vivaldi.
Enregistrées pour la plupart en premières mondiales, ces partitions témoignent de l’extraordinaire vie culturelle de la Sérénissime.
Marianne Piketti et Le Concert idéal nous invitent à découvrir des raretés au travers de pages dénuées de toute mièvrerie et surtout qui nous conduisent hors des sentiers musicaux battus et rebattus habituels.
Le Concerto pour violon RV 390 de Vivaldi est une vraie surprise tout comme la terrible Sonate al Santo Sepolcro. Nous découvrons aussi le vrai visage d’Albinoni, non pas celui de l’Adagio qui n’est d’ailleurs pas de lui, grâce à une brillante Sinfonia. Le rarissime Marc’Antonio Ziani est aussi présent avec une Sinfonia del Sepolcro d’une grande et solennelle puissance évocatrice. Mentionnons encore le remarquable Concerto pour quatre violons du prêtre roux.
Nos interprètes subliment ces pages par la puissance, la vigueur, la fougue de leur interprétation. Cette musique est joyeuse, festive, inventive et ô combien séduisante.
Une véritable anthologie à consommer sans modération.

Marc Laborde