Utmisol

Alexandre Tharaud

Tharaud plays Rachmaninov

Alexandre Tharaud
 
Alexandre Tharaud, avec Sabine Devieilhe, Aleksandar Madžar et le Royal Liverpool Philarmonic Orchestra avec Alexander Melnikov à sa tête. Serge Rachmaninoff (Sergueï Rachmaninov en anglais): Concerto pour piano 2 opus 18 en do mineur, 5 morceaux de fantaisie opus 3, Vocalise opus 34, Pièces pour 6 mains. Un CD Erato.

Dans cet enregistrement consacré à Serge Rachmaninoff, Alexandre Tharaud sort de son répertoire de prédilection et prouve une fois encore son excellence.
Avec la belle complicité du Royal Liverpool Philharmonic Orchestra dirigé par Alexander Vedernikov, le pianiste interprète magistralement le deuxième concerto pour piano, le plus célèbre certainement mais aussi le plus émouvant. L’interprète trouve une juste cohérence entre la virilité du premier et troisième mouvement et le lyrisme exacerbé du second. Dans ce sublimissime Adagio sostenuto, Alexandre Tharaud déploie un jeu d’une rare intensité avec un toucher sensuel très subtil comme en témoigne la magnifique cadence. L’orchestre très attentif au soliste propose également de remarquables solos. Dans le troisième mouvement, Sherzando prend enfin tout son sens.
Dans les cinq morceaux de fantaisie opus 3, dont le fameux Prélude en ut dièse mineur, le pianiste conserve ce toucher à la fois puissant mais toujours délicat et son jeu fait mouche.
Sabine Devieilhe se joint à lui pour interpréter Vocalise dans sa version originelle, un texte difficile techniquement. Exceptés quelques aigus trop puissants, la voix juste et souple de la cantatrice met en valeur toute la beauté de l’œuvre.
Enfin d’autres Alexandre, Alexander Melnikov et Aleksandar Madzar retrouvent Alexandre Tharaud pour interpréter les pièces pour six mains, écrites pour ses cousines que sont Romance en la majeur et Valse également en la majeur. Dans la première partition, l’on reconnaîtra l’emprunt au thème de l’adagio du second concerto, qui symboliquement ferme la marche. Les trois pianistes s’accordent remarquablement et l’exercice est périlleux. Un programme original pour un disque magistral.

Anne Grafteaux Geli