Utmisol

A due Cembali

Caprices...

A due Cembali
 
Aline Zylberajch et Martin Gester, clavecins et orgue positif; A due Cembali, caprices; Mozart, Soler, Vivaldi, Telemann, Haydn et Planyavsky; CD K617 65’45’’; Enregistré sur des copies des clavecins de Johann Daniel Dulcken et Johann Heinrich Gräbnern ainsi que l’orgue positif de Quentin Blumenroeder.

Les deux artistes proposent un choix très diversifié d’œuvres du XVIIIème siècle dans l’esprit de ces réunions de l’époque au cours desquelles, dans une sorte de connivence joyeuse, musiciens et auditeurs s’amusaient à tirer le meilleur parti de leurs instruments dans une perspective plus technique qu’émotionnelle, en s’amusant manifestement.
À cela s’ajoutent quelques compositions contemporaines de Peter Planyavsky, le très réputé organiste de la cathédrale Saint-Etienne de Vienne, en même temps professeur de la Musikhochshule de cette même ville. Ces extraits de ses «Quatre pièces pour clavecin» sont un régal. La composition en est astucieuse et les deux musiciens semblent prendre un grand plaisir à les exécuter.
Ce CD est à certains égards une sorte de pochade, les musiciens cherchant à amuser et plus encore à s’amuser en détournant plus ou moins l’état d’esprit souvent attribué aux grands compositeurs du XVIIIème. De même que Milos Forman donnait une vision de Mozart un peu décapante, nos deux musiciens font une espèce de revue souriante de divers types de compositions dont ils maîtrisent parfaitement les règles tout en jouant. Un bon moment, à défaut qu’il soit grand.

Danielle Anex-Cabanis