Utmisol

Titans

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE

Halle aux Grains

> 7 novembre

Titans
Photos : Jack Dine, Caroline Doutre, Patrice Nin 
Titans
Photos : Jack Dine, Caroline Doutre, Patrice Nin 
Titans
Photos : Jack Dine, Caroline Doutre, Patrice Nin 
Joseph Swensen, direction
David Kadouch, piano

Joseph Swensen, invité de marque de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, poursuit son cycle Mahler à la Halle aux Grains.
La première symphonie, baptisée «Titan» en référence à un roman de Jean Paul Richter, hésite encore entre symphonie proprement dite et poème symphonique. Composée dés 1885 et achevée en 1888, elle comportait au départ cinq mouvements, puis fut remaniée en quatre mouvements selon le schéma traditionnel.
Joseph Swensen nous transporte ici dans les forêts de Bohème où la nature bruisse de mille chants et murmures. Le son de son orchestre puissant et généreux véhicule avec merveille cette vision fraîche et inventive qui ne délaisse ni les orages dynamiques ni le contraste des climats populaires qui parsèment la partition. Les magnifiques couleurs de la petite harmonie, la chaleur des cuivres, l’homogénéité des cordes concourent à ce trés beau hymne à la vie où se condense la magie de l’écriture mahlérienne.
En ouverture de ce concert, c’est le visage d’un autre titan qui resplendissait. Celui de Ludwig van Beethoven, qui dans son deuxième concerto pour piano, affirme déjà le génie de sa création. David Kadouch caresse son piano, obtient de ce dernier clarté et franchise pour, dans une optique quasi mozartienne, tutoyer l’âme de cette musique.
L’accompagnement de Joseph Swensen, attentif et sobre, sait trouver la juste respiration qui magnifie la prestation de son soliste. Ce dernier, anticipant les atmosphères sylvestres qui s’échappent de l’œuvre de Mahler, nous quittait alors avec un extrait des Scènes de la forêt de Robert Schumann…

Jean-Félix Marquette