Utmisol

Rémi Geniet à Canope

Canopé de l'Académie de Toulouse

> 20 septembre

Rémi Geniet à Canope
Photo Piano aux Jacobins 
À l’occasion des journées du patrimoine, Jean Sébastien Bach a été mis à l’honneur dans la cour de l’hôtel Job qui abrite les services de Canopé-CRDP et a fait l’objet d’une restauration exemplaire, d’où son ouverture au public au cours de ce week-end dédié. Le tout jeune Rémi Geniet a interprété de manière magistrale la Suite anglaise 1 en la majeur, BWV 806, puis le très émouvant Caprice sur le départ de son frère bien-aimé, BWV 992, composé par Bach sans doute au moment où son frère aîné quitte la maison pour la Suède où il est engagé comme hautboïste. Cette pièce présente cette particularité que Bach a indiqué ce que la musique signifiait mouvement par mouvement. Il propose enfin enfin la Toccata en do mineur, BWV 911, toute empreinte de cette pudique mélancolie qui échappait parfois au Cantor pourtant si maître de lui. Sensibilité et technique bien maîtrisée s’associent pour un récital très harmonieux. La valse Kreisler-Rachmaninov plus connue dans sa version pour orchestre clôt en bis ce moment très réussi.
Il faut relever que le partenariat entre «Piano aux Jacobins» et «Canopé» se révèle doublement fructueux: un site de plus est proposé aux mélomanes passionnés de piano et il se trouve être un bâtiment intéressant habituellement fermé. D’autre part, c’est l’occasion pour un jeune talent de se faire connaître et à ce titre le choix de Rémi Genet est fort heureux et on peut lui souhaiter que, comme pour d’autres, ce premier tour toulousain soit une heureuse étape dans une carrière qui s’annonce prometteuse.

Danielle Anex-Cabanis