Utmisol

Véronique Le Guen

Charles-Marie Widor et César Franck

Basilique Sainte-Anne d’Auray

Véronique Le Guen
 
Véronique Le Guen joue le Grand orgue Cavaillé-Coll de la Basilique d’Auray et nous propose un programme aux accents romantiques.
La quatrième Symphonie de Widor n’est probablement pas sa meilleure partition, texte musical ampoulé, effets faciles voire grandiloquents. Widor rend hommage au grand Cantor dans sa Toccata introductive mais n’arrive pas à rivaliser sur le plan inventif. Véronique Le Guen parvient cependant à extraire le meilleur de cette musique notamment dans les mouvements lents comme l’Andante cantabile.
Les Chorals de Franck sont d’une autre nature et autrement plus inspirés. D’une profonde spiritualité comme le Choral en si mineur, ils sont aussi grandioses mais dans un registre de gloire.
Véronique Le Guen aux commandes du Grand orgue Cavaillé-Coll donne sens à cette musique et nous la donne à entendre avec un rare brio.

Marc Laborde

1 CD Académie de Musique et d’Arts sacrés