Utmisol

Beethoven

Les derniers quatuors Op. 127 et 131

Beethoven
 
Quatuor Brentano

Originaux dans l’œuvre du compositeur, les deux derniers quatuors de Beethoven sont révélateurs d’un nouvel état d’esprit. Après une assez longue période dominée par les thèmes héroïques, Beethoven semble s’être réconcilié avec lui même et use avec beaucoup de finesse d’une palette formelle très riche pour conduire l’auditeur à une vision pacifiée du monde. Il y a une sorte d’élévation quasi mystique, sans pour autant que la réalité tangible ne disparaisse, c’est une véritable harmonie qui est possible, une réconciliation entre la réalité et les aspirations de chacun.
Le quatuor Brentano en donne une interprétation pleine d’émotion et de retenue dans une symbiose sonore de grande qualité. On ne saurait les qualifier de révolutionnaires dans leur approche, mais on peut les créditer d’avoir voulu et pu apporter leur note personnelle, en prenant quelques distances avec des interprétations perçues comme historiques, bref un très beau moment.

Danielle Anex-Cabanis

1 CD AEON - 78’21’’