Utmisol

Lieder

Brahms – Schumann – Mahler

Lieder
 
Renée Fleming, soprano, Hartmut Höll, piano, Christian Thielemann, chef d’orchestre, L’Orchestre Philharmonique de Munich, CD Decca.

On ne boudera pas ici son plaisir, celui de retrouver la très grande Renée Fleming, dans un répertoire classique, celui du lied. Retrouver cette voix exceptionnelle, reconnaissable dès les premières notes dans un superbe et judicieux programme: Brahms, Schumann et Mahler!
Renée Fleming est de ces chanteuses lyriques qui apportent ce plus dans l’interprétation de la mélodie, merveilleusement lyrique dans l’évocation de la passion amoureuse, mais sans jamais trop en faire, dans sa superbe interprétation des huit lieder de Schumann, L’amour et la vie d’une femme. Sa grande diversité d’expressions, sa voix chaude, ample et voluptueuse toute en beauté captivent et le charme opère immédiatement. Coup de cœur!
Cet enregistrement commence par huit mélodies de Brahms, dont la plus célèbre des berceuses de la musique classique. Ici, plus de retenue chez notre soprano, une interprétation quelque peu maniériste mais toujours aussi raffinée qui tranche avec l’interprétation de Schumann et c’est très bien ainsi.
Ce programme s’achève avec les Rückert-Lieder, cinq chants pour voix et orchestre composés par Malher en 1901 et 1902. Belle surprise, c’est bien ici l’orchestre qui accompagne René Fleming et non le piano, le Philarmonique de Munich sous la magistrale baguette de Christian Thielemann. Second coup de cœur de cet enregistrement où le timbre de notre soprano à nouveau excelle dans une interprétation qui fera sans aucun doute référence!
Hartmut Höll, grand pianiste d’accompagnement du lied, nous livre chez Brahms et Schumann une interprétation à la fois expressive et très sobre qui se marie à merveille avec l’expression lyrique de notre soprano.

Christophe Bernard