Utmisol

Barbier jubilatoire…

Théâtre du Capitole

> 20 mai

Barbier jubilatoire…
 
De retour sur la scène du Capitole, ce Barbier clôture la saison dans un esprit festif qui cependant interroge.
Josef Ernst Köpplinger signe une mise en scène qui fait la part belle à un intéressant dispositif scénique (décor tournant d’esprit très années soixante), mais encombre la scène d’un grand nombre de figurants qui sont là pour souligner le propos rossinien qui n’a pas besoin d’être souligné. La partition se suffit à elle même. Quant aux costumes…
La distribution est elle aussi en demi teinte. Si Florian Sempey campe un Figaro de haut vol à la vocalité intense, Kévin Amiel est un Almaviva beaucoup trop en retrait qui peine à donner la réplique au premier. Eva Zaïcik est une Rosine forte et puissante, bien vue. Soulignons le remarquable Basilio de Roberto Scandiuzzi, comme toujours très à l’aise, et la pétillante Andreea Soare qui est une Berta tout à fait crédible, ce rôle étant presque toujours mal distribué, ce qui ici n’est pas le cas!
Attilio Cremonesi dirige les troupes du Capitole avec sincérité et efficacité.

Jubilatoire, ce Barbier…

Marc Laborde