Utmisol

Gypsy Journey

Bartok, Enesco, Ravel, Weinberg

Gypsy Journey
 
Tatiana Samouil, violon
David Lively, piano
CD France Musique


La violoniste d’origine russe Tatiana Samouil nous invite à un voyage à travers la musique tzigane, accompagnée au piano par Davild Lively.
Trois compositeurs d’Europe de l’Est sont convoqués pour cela. Georges Enesco ouvre le programme, avec un magnifique impromptu d’inspiration fortement romantique, interprété avec une belle expressivité. La sonate dans le caractère populaire roumain nous emporte dans un tout autre univers. L’inspiration de la musique populaire tzigane est bien là, mais intégrée dans un langage plus moderne, parfois déroutant. Le violon y est traité de manière plus brute et l’interprète choisit, avec conviction, d’y apporter ces accents de musique populaire.
Avec la rhapsodie sur un thème moldave du compositeur polonais Miczyslaw Weinberg, nous plongeons à nouveau dans une atmosphère traditionnelle, avec des rythmes endiablés et les mélodies si caractéristiques de la tradition juive don’t il s’est inspiré avec courage, malgré le danger qu’il courait en pleine invasion nazie de son pays.
On retrouve ensuite avec grand plaisir les fameuses danses roumaines de Bartok. Tatiana Samouil sait apporter une vraie personnalité à cette œuvre si souvent entendue: son violon chante, pleure, gémit, sussure avec des harmoniques éthérées, scande des rythmes jusqu’à la transe. Une interprétation exceptionnelle!
Enfin, Tzigane de Maurice Ravel achève ce voyage étourdissant.
Soulignons que cet enregistrement a été fait en public, lors d’un concert du Festival de Radio France à Montpellier, en 2018. La prestation offerte par ces deux interprètes, parfaite en tous points, en est d’autant plus remarquable.

Pierre-Jean Schoen