Utmisol

Jean Rondeau

Melancholy Grace

Jean Rondeau
 
CD Erato

Ce nouvel opus du remarquable claveciniste Jean Rondeau nous plonge au cœur des XVIe et XVIIe siècles. Si son jeu reste toujours très élégant et chaque phrase parfaitement ciselée, le choix de ne retenir que des compositeurs oubliés donne une impression d’enregistrement pour seuls happy few!
En effet, qui connaît: Laurencinius Di Roma, Giovanni Picchi, Bernardo Storace…Nous pouvons même parfois nous demander en découvrant ces œuvres si notre interprète n’a pas fait le choix de l’éloge de la lenteur?
Si Giovanni Picchi est une véritable révélation avec des pages fastueuses, voire débridées, c’est bien une partition de John Bull, Melancholy Pavan, qui donne son titre à cet album. Ample et vaste, le texte de Bull possède une certaine magnificence. Notons encore les riches mouvements de Frescobaldi.
Mais, l’ensemble reste difficile, le texte de présentation un peu confus. La prise de son est remarquable de clarté.
Pour découvrir…

Marc Laborde