Utmisol

Passions et trahisons

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE

Halle aux Grains

> 8 octobre

Passions et trahisons
 
Fabien Gabel, direction
Henri-Franck Beaupérin, orgue Gulliver


La Fantaisie et Fugue surAd nos, ad salutarem undam de Franz Liszt est une pièce pour orgue sur un choral de Giacomo Meyerbeer tiré de son opéra Le Prophète. Marcel Dupré en a fait un arrangement pour orgue et orchestre que nous entendons ce soir.
C’est Henri-Franck Beaupérin, aux commandes de son orgue modulaire assisté par ordinateur "Gulliver" qu’il a lui même conçu, qui en est le soliste.
D’une très grande virtuosité, mais non exempte d’un pompiérisme, finalement très lisztien, elle met en valeur cet instrument à l’efficacité redoutable dans une salle telle la Halle aux Grains. Fabien Gabel à la tête de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse y assure un accompagnement attentif sinon passionné.
Plus engagé dans le prélude de l’acte I de l’opéra Königskinder de Engelbert Humperdinck, qui ouvre le concert, et dans la Danse des sept voiles de l’opéra Saloméde Richard Strauss, il encourage la grande flexibilité de son orchestre d’un soir pour magnifier les climats de passion tragique de ces œuvres, modèles du post-romantisme triomphant.
Dans la Tragédie de Saloméde Florent Schmitt qui clôt le concert, c’est le même engagement passionné qui sculpte cette suite célèbre pour, dans une explosion de couleurs, en marteler les rythmes pré-stravinskiens. Là, on ne peut qu’applaudir.

Jean-Félix Marquette