Utmisol

Terreur déferlante

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE

Halle aux Grains

> 27 mars

Terreur déferlante
 
Festival Les Franco-Russes
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon


Tugan Sokhiev retrouve son orchestre pour un concert dévolu exclusivement à Dimitri Chostakovitch, un de ses compositeurs favoris.
Le concerto pour violon 2, avec en soliste l’immense Vadim Gluzman qui est le meilleur traducteur de l’angoissante mélancolie qui l’imprègne, devient un impressionnant édifice sonore à l’architecture ciselée avec une maestria et une intelligence textuelle par le fusain fin et précis d’un Tugan Sokhiev, ici à son meilleur. L’Orchestre National du Capitole de Toulouse, du cor solo, à la percussion explosive, des cordes à la rudesse assumée aux vents tonitruants, ne demande qu’à le suivre sur ce chemin d’excellence.
De même, la cinquième symphonie illustre le déferlement de violence que l’interprétation de Tugan Sokhiev privilégie. Nous sommes littéralement pris à la gorge par l’esprit de terreur qui y règne. Les cordes tranchantes comme un rasoir et les cuivres ricanants cisaillent la partition de rythmes syncopés révélant l’obsessionnelle cruauté qui inonde la partition. Une grande version dont les micros de la Warner ne perdent rien pour nous la restituer prochainement sur un nouvel album.

Jean-Félix Marquette