Utmisol

Poèmes du vertige

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE

Halle aux Grains

> 6 mars

Poèmes du vertige
 
Poèmes du vertige
 
Poèmes du vertige
 
Poèmes du vertige
 
Thomas Guggeis, direction

Toujours sans public, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, aux mains, pour la première fois, du jeune chef allemand Thomas Guggeis, nous fait miroiter les étincelants derniers feux du post-romantisme germaniques.
Le prélude deTristan et Isolde enchaîné à la mort d’Isolde de Richard Wagner constitue un véritable poème symphonique dont ce chef plus que prometteur en dessine toutes les nuances pour nous peindre un drame profond à l’irréalité quasi magique. Un grand moment d’émotion.
Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss devient sous cette baguette impériale un flamboyant ouragan opératique. L’orchestre, comme un seul homme, construisant grâce à un lyrisme grandiose un impressionnant édifice sonore, apporte mille couleurs (les cuivres, notamment, sont superbes) pour parfaire cette explosion aussi sensuelle que charnelle.
Pour une première, nous ne pouvons que rendre les armes. Vivement la suite!

Jean-Félix Marquette