Utmisol

Marina Rebeka

Récital

Théâtre du Capitole

> 15 octobre

Marina Rebeka
Photographie par Dario Acosta 
Divisé en deux parties, le récital de Marina Rebeka, accompagnée par Mathieu Pordoy au piano, proposait un programme très riche composé d’abord de mélodies signées Giuseppe Verdi, Francesco Paolo Tosti et Ottorino Respighi, Après un entracte et un changement de toilette, qui la fait passer d’un ensemble pastel très classique à une robe somptueuse en lamé or qui suscita quelque émotion dans la salle, elle interprète des œuvres signées Cesar Cui, Piotr Illich Tchaïkovski et Sergueï Rachmaninov, associant ainsi la tradition du chant d’opéra italien à celui des œuvres du monde slave. Elle avait triomphé dans Norma à l’automne 2019. Et le public l’attendait prêt à tomber sous le charme. Il en va bien ainsi et, après ovations et rappels, Marina Rebeka est revenue pour ce qui ressemble à une troisième mi-temps. Avec un panache éblouissant, ce ne sont pas moins de quatre grands airs d’opéra que la cantatrice lettone propose à un public au bord de la pamoison: elle attaque avec Un bel di vedremo (Mme Butterfly de Puccini, suivi du Casta Diva (Norma, de Vincenzo Bellini), Ebben? Ne andro lontana (La Wally, Alfredo Catalani) et pour finir le Boléro des Vêpres siciliennes (Giuseppe Verdi).
Elle a du souffle au propre et au figuré et donne à l’envie les preuves de son immense talent associé à une merveilleuse générosité pour un public qui lui manifeste une éperdue admiration. Un récital d’une grande qualité qui pourrait faire date.

Danielle Anex-Cabanis


Cliquez ici pour voir
le site web de l’artiste