Utmisol

Agrippina

Haendel

Agrippina
 
DiDonato, Fagioli, Benoit, Pisaroni, Orlinski, Lemieux. Il Pomo D’Oro. Maxim Emelyanychev. Coffret de 3 CD Erato.

Voilà un enregistrement en tous points remarquable: œuvre magnifique s’il en est, distribution quatre étoiles et interprétation qui confine à l’excellence!
Agrippina est un opéra sublime du jeune Haendel, les illustres arias da capo se succèdent pour notre bonheur. Le triomphe de Claude est une page grandiose. La scène des tourments d’Agrippine à l’acte II est tout simplement admirable.
Joyce DiDonato trouve dans le rôle titre un personnage à sa mesure ou plutôt à sa démesure vocale: incandescente, virtuose. Le Nerone de Franco Fagioli lui donne la réplique sans faillir, servi par une agilité vocale démoniaque. Elsa Benoit est une Poppée parfois vénéneuse mais toujours juste. Luca Pisaroni incarne un empereur Claude de haut vol. Seul, peut-être, J. J. Orlinski semble en retrait face à ces géants. L’aisance vocale est incontestablement là, mais sa lecture manque parfois de profondeur. Soulignons aussi le magnifique Pallas d’A. Mastroni à la voix chaude et profonde. Et que dire de la Junon de Marie-Nicole Lemieux: impériale, cette seule apparition signe le caractère luxueux de ce casting.
En grand styliste, Maxim Emelyanychev conduit avec rigueur et précision les troupes d’Il Pomo D’Oro et nous livre une interprétation d’une parfaite justesse: du grand art!
Cette Agrippina dépasse la simple pyrotechnie vocale pour confiner au sublime car, ici, tout n’est que luxe, passion et volupté.

Marc Laborde


Écouter des extraits: