Utmisol

Carré de cœur

Salon de musique baroque

Nollet

> 24 juin

Carré de cœur
 
Dans le cadre agreste et imposant de la demeure d’André et Danièle Cabanis, hôtes aussi accueillants qu’aimables, le groupe Carré de Cœur donnait un concert en ce samedi 24 juin pour les amis d’Utmisol venus nombreux. Sous les vénérables portraits qui ornent la pièce, près du piano familial, les trois instrumentistes et la chanteuse transforment la conviviale réunion en salon de musique intime où chacun a le sentiment que l’on joue pour lui. Carré de cœur est une jeune formation née en 2014 de la rencontre de quatre musiciens au sein du Département de Musique Ancienne du Conservatoire de Toulouse. Cet ensemble élégant et bien équilibré a conçu un voyage à travers l’Europe baroque des XVII et XVIIIe siècles. L’Italie avec Monteverdi, la France et Rameau, l’Allemagne avec Bach père et fils, l’Angleterre avec Purcell et Handel constituent autant d’étapes, graves ou légères, de cet itinéraire musical où on se laisse délicieusement entrainer. Au bondissant madrigal Quel sguardo sdegnosetto succèdera par exemple l’air de Phâni des Indes Galantes, calme et serein appel à l’Hymen que le traverso aérien de Marie-Emilie Gauffre accompagne de ses amples volutes. L’inattendu hymne au café de Jean Sébastien Bach, qui a en effet composé nombre de cantates profanes, contraste avec les puissants Prélude et fugue de la Suite 2 du même auxquels le violoncelle baroque de Sylvain Rullier donne gravité et couleurs. La harpe subtile et vive d’Anne-Marie Castagner saura habilement souligner la tendre poésie des œuvres choisies, alors que la voix puissante et chaleureuse d’Audrey Marchal fera merveille tant dans les Rossignols amoureux ramistes que dans l’air de Morgana d’Alcina qui conclut le concert, avant un bis espiègle. On apprécie que chaque morceau soit précédé d’une mise en situation historique ou musicologique pour expliquer le sens de tel chant, la circonstance de sa composition, la caractéristique de tel instrument. La valeur pédagogique ajoutée de ces informations conforte le sentiment de participer pleinement à cet instant d’intimité partagée. Un havre de paix, fait de climats variés, de discrètes envolées, de lyrisme racé que les mélomanes réunis ont vivement apprécié avant un nouveau partage moins éthéré à l’extérieur de notre salon de musique par une belle après-midi d’été.

Jean Jordy


Visitez le site Web de Carré de cœur