Utmisol

Treasures of the german baroque

Telemann, Pisendel, Schaffrath, Reichenauer...

Treasures of the german baroque
 
Treasures of the german baroque; Radio antiqua, Collection Jeunes ensembles du Centre culturel de rencontres d’Ambronay; CD 59’28’’

On ne peut que se féliciter de la politique de soutien aux jeunes ensembles que mène le Centre d’Ambronay, qui permet ainsi aux plus talentueux d’enregistrer leurs meilleures prestations. Les cinq musiciens de Radio Antiqua proposent ici une sorte de parcours initiatique qui démarre à la cour de Saxe au moment où, pour devenir roi de Pologne, le grand Electeur se convertit au catholicisme, ce qui aura pour conséquence sur le plan de la musique un doublement des lieux et opportunités tant pour les compositeurs que pour les musiciens. C’est Telemann qui lance le mouvement avec la délicieuse Sonate en trio pour violon, basson et basse continue de 1718. Suit la Sonate en trio pour violon, basson et basse continue de Christoph Shaffrath qui passa de la cour de Dresde à celle de Berlin où Frédéric II lui assure une bonne position. Trouvé dans les archives de Dresde, le Concerto pour violon, violoncelle, basson et basse continue d’Antonin Reichenauer offre de très belles sonorités, grâce au jeu très subtil des musiciens, notamment le violoncelliste Petr Hamouz.
La sonate pour violon et basse continue de Johann Georg Pisendel, longtemps attribuée à Jean-Sébastien Bach, est d’une grande richesse et illustre l’inventivité du compositeur, qui rencontra plusieurs fois Bach, ce qui suffirait à expliquer d’indéniables parentés stylistiques. De Charles Dieupart, on écoute ensuite sa Seconde suite pour flûte et basse continuo. Parisien émigré à Londres, le compositeur rencontre un grand succès et après avoir composé dans «le goût français», il subit toujours plus l’influence du modèle germanique. Enfin Giuseppe Antonio Brescianello, né à Florence, est repéré à Venise par le Prince Electeur de Bavière qui l’emmène à Munich. Il poursuivra avec grand succès sa carrière à Stuttgart. Les musiciens ont choisi d’interpréter le charmant Concerto a tre pour violon, basson et basse continue.
Un programme bien composé pour découvrir la richesse d’un patrimoine musical encore assez mal connu ici servi par des interprètes d’une grande qualité, dont le jeu très homogène offre de très beaux moments.

Danielle Anex-Cabanis