Utmisol

Louis Vierne

MŪZA RUBACKYTĖ

Louis Vierne
 
Louis Vierne: 12 Préludes, Solitude, Nocturne; Mūza Rubackytė, piano; CD Brillant Classics.

Mūza Rubackytė, adepte de Liszt et des grandes pages virtuoses, se plonge dans l’univers sensible et raffiné de Louis Vierne. Plus connu comme organiste, cet élégant compositeur nous a laissé des pages qui incitent à la méditation et à la rêverie.
Les 12 Préludes ont des titres évocateurs, mais attention, il ne s’agit point ici de musique à programme mais bien d’émotions intérieures. Notre pianiste a incontestablement de véritables affinités avec cette musique. Mūza Rubackytė sait parfaitement détailler ces atmosphères et les rendre palpables. Par gros temps est superbe, nous pouvons imaginer les fantômes qui peuplent les heures sombres Dans la nuit et aussi être accablé de tristesse en écoutant la musique quasi funèbre d’Adieu.
Solitude est un vaste poème composé en 1918, un après la mort de son second fils «fusillé pour l’exemple», c’est une fresque qui atteint au sublime et donne à notre interprète l’occasion de démontrer toute sa virtuosité.
Une prise de son magnifique, un piano Fazioli incandescent, des couleurs magnifiques servies par une artiste au somment de son font de ce cd un moment de grâce: un de ses meilleurs enregistrements.
Seul petit regret, ce Luis Vierne au dos du cd, mal venu pour un compositeur né à Poitiers!

Marc Laborde