Utmisol

Un Rigoletto de tradition

Théâtre du Capitole

> 20 novembre

Un Rigoletto de tradition
Photos par Patrice Nin 
Un Rigoletto de tradition
Photos par Patrice Nin 
Un Rigoletto de tradition
Photos par Patrice Nin 
Un Rigoletto de tradition
Photos par Patrice Nin 
Un Rigoletto de tradition
Photos par Patrice Nin 
Un Rigoletto de tradition
Photos par Patrice Nin 
Un Rigoletto de tradition
Photos par Patrice Nin 
Un Rigoletto de tradition
Photos par Patrice Nin 
Un Rigoletto de tradition
Photos par Patrice Nin 
Rigoletto, opéra de Verdi parmi les plus adulés du public, revient sur la scène du Capitole dans la mise en scène bien connue de Nicolas Joël. Nous retrouvons ce bel hommage classique à la Renaissance italienne, mais l’ouvrage se prête-t-il à d’autres lectures?
La distribution est superlative. Ludovic Tézier est un Rigoletto de grande classe… vocale. La vocalité est magnifique parfois même presque trop, mais ne nous plaignons pas d’une telle interprétation même si le héro verdien n’est pas vraiment habité. Saimir Pirgu est un Duc tout aussi convaincant vocalement. Sa voix aux chaudes couleurs fait merveille. La Gilda de Nino Machaidze est tout aussi à l’unisson des autres protagonistes, abandonnant les coloratures de tradition, notre héroïne s’impose par une voix d’airain. Mentionnons encore la Maddalena de Maria Kataeva et le Sparafucile de Sergey Artamonov qui viennent compléter cette distribution d’excellence.
Les chœurs sont millimétrés et intenses, tout comme la direction enflammée de Daniel Oren, grand spécialiste du genre.
Une soirée placée avec efficacité sous le signe de la grande tradition.

Marc Laborde