Utmisol

La passion du Messie

Les Passions

Halle aux Grains

> 15 mars

La passion du Messie
Photo par J. Vandersfeesten 
Orchestre: Les Passions; Chœurs: À Contretemps, Archipels, Nota Bene; Direction: Jean-Marc Andrieu

Ce Messie annoncé comme une fête musicale avec 600 choristes se voulait un évènement choral. Jean-Marc Andrieu avait donc choisi de réunir trois excellents chœurs et neuf chorales d’amateurs!
L’idée est bonne, généreuse voire festive, mais notre pays n’a pas la culture des pays anglo-saxons. Le résultat, même s’il part d’une idée louable, est décevant. Si les chorales n’interviennent qu’à des moments clefs, le déséquilibre des masses est évident et la précision… Il est étonnant que Jean-Marc Andrieu, si puriste, se prête à cela, lui qui refusait il y a quelques temps la tradition parce que, justement, c’était la tradition.
Mais Haendel est là! Le quatuor vocal est dominé par un trio masculin d’excellence. Le «Confort Ye» du ténor Sébastien Obrecht est tout d’élégance. Les arias de l’alto Leandro Marziotte sont raffinés. Quant au magnifique air qui annonce la trompette du jugement dernier, il donne à entendre un Julien Véronèse à la vocalité quasi parfaite. La soprano Rany Boechat fait pâle figure aux côtés de ce trio très concerné même si ses vocalises sont de jolie facture.
Les Passions nous livrent une belle lecture de cette admirable partition tout comme les trois chœurs: A Contretemps, Archipels et Nota Bene. Du beau travail interprété avec passion…

Marc Laborde