Utmisol

Hakim plays Hakim

Orgue de l’église de Saint-Martin à Dudelange

Hakim plays Hakim
 
Orgue de Stahlhuth-Jann dans l’église de Saint-Martin à Dudelange, Grand-Duché de Luxembourg
CD Signum Classics 69‘ 02‘’

Né au Liban, Naji Hakim joue et compose pour l’orgue. Il propose ici des œuvres pour certaines absolument laïques, tandis que d’autres ont une inspiration religieuse.
Le CD débute par une charmante fantaisie sur des thèmes de Jean-Sébastien Bach, suivie de trois préludes pascals, réunis sous le titre de Jonquilles. Cette composition pleine de fraîcheur illustre la joie printanière de la résurrection.
Le thème du cantique de Luther, «Ein’feste Burg», inspire de très belles variations, dont je retiendrai tout particulièrement les 7e et 8e, Largo et Largo con spirito.
Très originale, la 4e pièce du CD est Theotokos, commandée par les «Freunde der Musik am Münster» est une suite de sept pièces mariales, combinant les traditions des églises orientales et occidentales, est un peu déroutante à la première écoute, puis accroche l’auditeur par son originalité et finalement curieusement sa dimension universelle. Commandé par les mêmes, un «Salve regina» apparaît comme une sorte de paraphrase de la version grégorienne, pleine de douceur et de paix.
La dernière pièce, commandée par le pianiste et organiste virtuose Wayne Marshall, est inspirée par Gershwin et se présente comme un rondo plein de fantaisie et d’humour, rappelant des thèmes chers au compositeur américain.
Très divers, ce CD donne un bon exemple du talent double de compositeur et instrumentiste de Naji Hakim et on ne peut qu’espérer qu’il ne s’arrêtera pas là.

Danielle Anex-Cabanis