Utmisol

Concerts à deux violes esgales : la quintessence des voix humaines

Sieur de Sainte-Colombe

Concerts à deux violes esgales : la quintessence des voix humaines
 
Wieland Kuijken & Jordi Savall

Alia Vox réédite les enregistrements les plus marquants réalisés par Jordi Savall avec ses différents ensembles de 1977 à 1996.
Parmi ceux-ci figurent ceux réalisés en compagnie de Wieland Kuijken des Concerts à deux violes esgales du Sieur de Sainte-Colombe qui valurent au musicien catalan la reconnaissance publique à la suite du film Tous les Matins du Monde, dont ces pièces constituèrent en partie la bande-son.
Des 67 concerts, seule une dizaine d’entre eux furent enregistrés par les deux violistes avec près de 20 ans d’intervalle entre les deux CD qui ont été ici regroupés. Le deuxième ayant été rendu possible grâce au succès du film.
Le mystérieux Sainte-Colombe fût un véritable virtuose de cet instrument roi de l’introspection, de ces voix du silence nimbée de mélancolie, dont les mots sont de la musique. Et au fond qu’importe qui il fut vraiment puisqu’elles (viole et musique) parlent pour lui. Dans ces concerts les deux violes, comme l’indique le titre, chantent à égalité. À tour de rôle l’une est soliste tandis que l’autre l’accompagne. Leurs discussions sobres et raffinées évoquent un univers où le temps semble suspendu.
Si le premier CD de 1976 montre de jeunes musiciens qui découvrent cette exigence de l’absolu, leur maîtrise technique est déjà bien là. La lecture poétique des Regrets annoncent une virtuosité devenue flamme dans le CD de 1992.
L’osmose entre les deux solistes à la musicalité si ardente, au phrasé si ample, à l’agilité si vive, est parfaite.
Alors n’hésitez pas, malgré les nombreuses versions parues depuis, dont quelques intégrales, ces enregistrements de deux des plus grands violistes de notre temps restent une référence. Le travail sur le son ainsi que le livret en est particulièrement soigné.

Monique Parmentier

2 CD Alia Vox (1976/1992 – Réédition 2011) Durée: CD1 53’10’’– CD2 61’20’’