Utmisol

Georg BÖHM, Orgelwerke

Bernard FOCCROULLE

Georg BÖHM, Orgelwerke
 
Grand orgue de l’église Saint Laurent d’Alkmaar


Maître d’orgue du jeune Jean-Sébastien Bach lorsque son frère l’envoie étudier à Lunebourg, Georg Böhm fait le lien avec les prestigieux maîtres anciens que sont Buxtehude ou Reinken et son célèbre élève qui lui vouait une affection respectueuse, n’hésitant pas à intégrer un Menuet de son maître dans le «Petit livre» qu’il destine à sa deuxième épouse, Anna Magdalena.
Luthérien, il compose sur des textes du père de la Réforme en Allemagne et que ce soit dans le cantique de Noël (Vom Himmel da komm ich her) ou celui de Pâques (Christus lag in Todesbanden), Böhm propose des compositions très riches mises en valeur par l’orgue exceptionnel choisi par l’organiste, qui est très proche de celui de Lunebourg sur lequel travaillait le compositeur. Bernrd Foucroulle offre aussi les 3 versions successives du Notre Père de Luther (Vater unser im Himmelreich) qui, dans une sorte de progression, s’épanouissent dans des formes successives plus amples que le compositeur-organiste devait se régaler à alterner sur son bel instrument, restauré et modernisé sous son autorité, en les choisissant en fonction de l’importance du service auquel il participait.
Bernard Foucroulle met tous son talent au service de ces œuvres peu connues et grâce à lui on entre de plain pied dans cette univers de foi relativement austère que la musique transcendait, sans les réserves que Calvin imposa aux réformés français ou suisses, privés de musique dans l’église, parce que cela aurait distrait de Dieu les fidèles, d’où ces chants dont maint témoin de l’époque se plaît à souligner avec ironie la cacophonie qui ne devait guère réjouir Dieu le Père…
Bref une heure lumineuse …

Danielle Anex-Cabanis

Ricercar – 70’06’’