Utmisol

Franz Schubert

Les trios et deux sonates majeures

Franz Schubert
 
Par le Trio Dali à suivre absolument!

C’est le deuxième enregistrement de ce jeune et talentueux trio Dali. En deux CD nous sont proposés les deux trios, la sonate Arpeggione et la fantaisie pour violon et piano. Quand on sait le nombre d’excellentes versions de ces trios, on prend conscience du culot et du talent de ces jeunes artistes car pas un instant ils ne déméritent. Leur Schubert est particulièrement humain et sensible, plein de subtilités et de fêlures sous l’énergie et la force affichée. On a connu des cordes beaucoup plus affirmées en une sonorité ronde généreuse et puissante. Ici au violon et au violoncelle, respectivement Vineta Sareika et surtout Christian-Pierre La Marca, refusent ce grand son majestueux et plein. Leur touché est délicat et la sonorité est parfois comme voilée. Ils ont à leur disposition toute une palette de couleurs mordorées et de nuances subtiles. L’effet est infiniment poétique. Le piano d’Amandine Savary est solaire et magnifique de présence enjouée le plus souvent. Les deux trios sont donc plus lyriques que d’habitude et plus nuancés aussi. L’énergie est là mais très maîtrisée et comme policée. Rien à voir avec la manière d’aborder ces chefs d’œuvre par Casals et ses amis autrefois. La Sonate Arpeggione permet de vraiment déguster le jeu d’une extraordinaire délicatesse de Christian-Pierre La Marca. Cette fois l’entente avec Amandine Savary est plus aboutie dans cette recherche de lyrisme et de finesse de style. Mais la grande découverte dans cet enregistrement est La Fantaisie pour violon et piano. C’est en fait une vraie sonate en quatre mouvements et qui exige une virtuosité sans failles de la violoniste. Vineta Sareika est tout simplement prodigieuse et Amandine Savary entretient avec elle un dialogue sur les sommets de la musicalité partagée.
Voici une belle version des trios avec des solistes de haut vol qui aiment polir les partitions avec finesse, comme ce marbre Dali qui leur a servi de nom nécessite patience et prudence pour illuminer l’objet qui va en sortir.
À signaler un très beau texte accompagnant ce double CD.
L’avenir le meilleur appartient à ces jeunes musiciens.

Hubert Stoecklin

2 CD Fuga Libera. Durée totale: 136’25’’. Enregistrement de 2011.