Utmisol

Messe de Requiem

André Campra

Messe de Requiem
 
Les pages et les chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles
Olivier Schneebeli

On ne dira jamais assez à quel point Olivier Schneebeli fait un travail remarquable avec les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles (CMBV) et ce CD en est un témoignage exceptionnel.
Enregistré lors de la Grande Saison Campra du Cmbv de l’automne 2010, il nous offre de réentendre un des concerts les plus inoubliables de cette saison.
Au programme l’œuvre la plus connue du musicien Aixois, le Requiem et un grand motet In Convertendo. Deux œuvres splendides qui nous permettent de découvrir tout ce qui fit de Campra un novateur, apportant à son époque un style nouveau, solaire et pour le moins inattendu, dans une société où jusqu’alors les Maîtres de la Chapelle Royale était plus souvent issus des écoles du nord que du sud.
Il existe au disque de nombreuses versions du Requiem de Campra mais celle- ci fera date par sa lumineuse sensualité. L’acoustique idéale de la Chapelle Royale lui apporte une profondeur, une ampleur rarement entendue. La direction d’Olivier Schneebeli est à la fois faite de ferveur, de passion mais aussi de précision. Il soigne les couleurs et les nuances de ces jeunes pages et chantres dédiés à ce lieu unique. Son travail est si abouti qu’il trouve parmi les pages quatre très jeunes solistes capables de rivaliser avec leurs trois aînés qui les accompagnent ici, Robert Getchell, Jean-François Novelli et Marc Labonnette. Cette distribution parfaitement homogène irradie. La supplique s’élève et nous emporte, nous libère de la peur du néant. Celui-ci est fabuleusement évoquée par le serpent, un instrument sombre et profond que l’on entend si rarement mais à la beauté si étrange et fascinante. L’orchestre des Musiques Anciennes et à Venir, souligne la grâce, la volubilité et l’exaltation qui émane de ces Grands Motets.
L’enregistrement est donc complété par un motet encore jamais enregistré et pourtant somptueux: In Convertendo. On ne peut que louer l’initiative du Cmbv et de K617 prise d’enregistrer ce concert au goût d’inoubliable et d’éternité. La prise de son ample et souple favorise la lumineuse intensité de l’interprétation et le livret qui l’accompagne vous offre une analyse soignée des œuvres.

Monique Parmentier

1 CD K617