Utmisol

Les éléments déchainés de Karim Saïd

Piano aux Jacobins

Cloître des Jacobins

> 6 septembre

Les éléments déchainés de Karim Saïd
Mark Whitehouse, The Royal Academy of Music, London. 
Karim Saïd avait prévu de nous proposer un récital plutôt placé sous le signe du romantisme, mais c’était sans compter sans le déchainement des cieux!
Après une Suite française de Bach élégante et distinguée, Karim Saïd nous a donné une lecture raffinée de la Sonate 15 de Beethoven. Très classique, cette première partie devait nous permettre d’apprécier la rigueur du jeu de notre jeune interprète.
A la suite, les Variations opus 21 de Brahms nous démontrent les véritables affinités de K. Saïd avec le romantisme. Sa lecture de la Sonate 1. X. 1905 de Janacek est magique: interiorisée, retenue, digne. Le second mouvement La Mort est interprété avec une forte conviction. Le roulement de tonnerre qui vient à ce moment là ponctuer les dernières mesures semble presque être un hommage des cieux à l’unisson avec le pianiste.
Les Jeux d’eau à la villa d’Este sont eux ponctués par un déluge de pluie! Quant à la Paraphrase de Rigoletto de Franz Liszt, elle convient à merveille à notre artiste qui sait allier virtuosité et sens de la mesure: du beau travail.

Marc Laborde