Utmisol

Grands airs et duos d’opéra

LES LUNDIS D'UTMISOL

Salle du Sénéchal

> 19 Novembre

Grands airs et duos d’opéra
 
Ouverture de saison
Anaïs Constans, soprano
Pierre-Emmanuel Roubet, ténor
Eloïse Urbain, piano

Un excellent démarrage pour ce premier lundi d’UtMiSol proposé par Les amis des orgues de la Daurade et l’Association Lyrique et musicale de Toulouse! Accompagnés avec la sensibilité qu’on lui connaît par la pianiste Eloise Urbain, Anaïs Constant, une jeune soprano, qui a remporté deux prix au Concours international de Toulouse, et Pierre-Emmanuel Roubet, dont le public a déjà apprécié les prestations à Lagraulet ou à Toulouse, comme ténor et aussi comme accordéoniste inspiré aux côtés de Camille Artichaut, ont offert un superbe récital, alternant duos et airs. Ensemble ils incarnent Fiordiligi et Ferrando de Cosi fan Tutte, puis Pierre-Emmanuel chante Die Bildnis, tiré de La flûte enchantée, avec une passion douce et forte à la fois qui restitue à merveille ce que Mozart suggérait de la passion naissante qui monte en puissance. Anaïs est ensuite une Pamina bouleversante avant de chanter avec finesse l’air de Leïla tiré des Pêcheurs de Perles. Pierre Emmanuel revient avec l’air de Roméo tiré du Roméo et Juliette de Gounod, suivi de la valse de Juliette par Anaïs, qui nous enchante ensuite avec un air de la Rondine de Puccini. Un la donna est mobile plein de malice met le public en joie avant le bouquet final tiré de l’Elixir d’amour de Donizetti: un très acrobatique et bien maîtrisé duo de Nemorino et Adina. En bis, le public applaudit la danse de Rossini et ce mama mia rappelle celui, échevelé, chanté par Jane Berbié et ses amis dans la même salle pour célébrer son anniversaire. Puis un air superbe tiré de la Chauve-Souris de Strauss est salué par des applaudissements nourris.
N’oublions pas de signaler qu’Eloise Urbain nous avait offert un splendide intermède pianistique avec l’Alborada del gracioso de Maurice Ravel.
On ne peut qu’espérer pour ces jeunes talents la reconnaissance de la profession et leur entrée sur une grande scène qu’ils devraient à leur mérite et leurs grandes qualités vocales. Ils avaient ce soir le soutien de Jane Berbié et Mady Mesplé, présentes à la salle du Sénéchal.

Danielle Anex-Cabanis