Utmisol

Mandoline à Saint-Pierre

Les clés de Saint-Pierre

Saint-Pierre des Cuisines

> 18 juin

Mandoline à Saint-Pierre
 
Dernier concert de la saison, après le report imposé par les évènements du 19 mars, cette manifestation offre à un public d’entrée de jeu séduit un programme extrêmement riche, voire inédit. En formation à 2, 3 ou 4, la violoniste (Mary Randles) et l’altiste (Juliette Gil), le violoncelliste (Benoît Chapeaux) et le joueur de mandoline (le très talentueux Julien Martineau) montrent leur parfaite maîtrise de genres passablement différents, puisqu’ils offrent de Giovanni Hoffmann: la Sérénade pour mandoline et alto, d’Antonio Vivaldi le célèbre Concerto en do majeur RV 425. S’ajoute une très jolie pièce de Pleyel, le Quartettino 2 op. 47 d’Armin Kaufmann pour terminer sur une œuvre retrouvée un peu par hasard de Hans Gal: Improvisation, Variations et Finale sur un thème de Mozart.
Légers ou graves, les musiciens offrent une prestation très homogène, les jeux respectifs sont très équilibrés, chacun jouant le faire-valoir de l’autre. Ils remplissent littéralement Saint-Pierre de sons subtils et harmonieux et cela avec une grâce et une harmonie qui démontrent la solidité du groupe. Une très belle soirée au cours de laquelle est distribué le programme, fort alléchant, de la prochaine saison.

Danielle Anex-Cabanis


: