Utmisol

Audaces et frissons

ORCHESTRE NATIONAL DU CAPITOLE DE TOULOUSE

Halle aux Grains

> 18 octobre

Audaces et frissons
Photographie par Na-Young Lee 
Ye-Eun Choi, violon
Joseph Swensen, direction


La jeune violoniste coréenne Ye-Eun Choi a déjà tout d’une grande soliste. Elle attaque le concerto pour son instrument de Jean Sibelius avec une sonorité profonde et voluptueuse et affiche crânement une perfection technique époustouflante. Malheureusement, la discipline orchestrale de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse semble quelque peu relâchée, et son dialogue avec sa soliste en pâtît quelque peu. Joseph Swensen, malgré une direction puissante et presque trop ample, et peut-être par un manque de répétition, ne lui oppose jamais l’accompagnement qu’elle pourrait attendre.
Dans la première symphonie du même auteur, il se rachète grandement. Le premier mouvement demeure encore un peu trop grandiloquent accentuant ses nombreuses ruptures, mais les suivants, résolument romantiques, exposent un lyrisme irradiant, qui, de l’éblouissante intonation des vents à la netteté des attaques des cordes, explose dans un maelström de couleurs violentes.

Jean-Félix Marquette