Utmisol

Le Bach d’Anne-Marie Mc Dermott

Cloître des Jacobins

> 27 septembre

Le Bach d’Anne-Marie Mc Dermott
 
L’excellente pianiste américaine Anne-Marie Mc Dermott proposait un récital tout entier placé sous le signe de J. S. Bach, heureuse initiative.
C’est avec les illustres Variations Goldberg que débute ce cycle Bach. Notre interprète nous en livre une lecture brillante qui, à l’inverse de certaines visions froides, voire désincarnées, prend le parti de l’emphase, de l’arabesque, presque même de l’exubérance! C’est intelligent et le contexte actuel sinon original, dû moins courageux.
En seconde partie, la transcription de la Chaconne pour violon de la 2e Partita par Ferrucio Busoni est un vrai bonheur. A. M. Mc Dermott y fait preuve d’une virtuosité sans faille et d’un engagement majeur.
Ce qui impressionne le plus chez cette artiste, c’est le plaisir à jouer, à faire la musique: un vrai bonheur.
Merci Madame.

Marc Laborde