Utmisol

René Maillard

Portrait

René Maillard
 
CD Triton.

Parlons un peu de René Maillard. Il nait en 1931, entame une formation de violoniste à Limoges, puis devient l’élève de Tony Aubin au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il obtient un Second Grand Prix de Rome en 1955 après avoir déjà composé plusieurs œuvres de musique de chambre remarquées. Après 1957, après des déceptions quant à son avenir de musicien et quant à son hostilité à la musique sérielle alors seule reconnue institutionnellement, il quitte la carrière musicale. Ce n’est qu’en 2003, sous l’impulsion du compositeur Nicolas Bacri qui signe le livret, qu’il se remettra à composer jusqu’à sa mort survenue en 2012. Cet album présente son Trio à cordes composé en 1956 et révisé en 2005, sa sonate pour violon et piano composée en 1953, sa sonate pour alto et piano 2 de 2003 et Fébrilité, trois mélodies pour baryton et piano sur des poèmes de Dominique Pagnier, composée en 2007-08. Le baryton Ioan Hotenski, la violoniste Berthilde Dufour, l’altiste Altin Tafilaj et le violoncelliste Philippe Cauchefer, tous trois Solistes de Cannes, accompagnés par la pianiste Marika Hofmeyr font vivre cette musique élégante, lyrique et personnelle avec un engagement et un talent notables qui en subliment le raffinement d’écriture et la portée dramatique. René Maillard, qui au soir de sa vie regrettait de ne pas avoir composé de symphonie, ce que nous pouvons regretter aussi, est un compositeur à redécouvrir comme cet excellent album nous engage à le faire.

Jean-Félix Marquette