Utmisol

Les saisons

Quatuor Prisma

Les saisons
 
Quatuor Prisma: Elisabeth Champollion, flûte à bec, Franciska Anna Hajdu, violon, David Budai, viole de gambe, et Alon Sariel, luth. Les saisons. CD Ambronay 58’31’’(19 pièces).

Jeune ensemble sélectionné pour participer au programme eemerging (3 ans de formation à Ambronay et enregistrement), le quatuor Prisma se révèle très prometteur comme en témoigne ce premier enregistrement. A l’exception de la première pièce pour flûte à bec composée par Elisabeth Champollion, du «Prélude pour violon solo» dû à Franciska Anna Hajdu ( 6) et un «Interlude» sur «les feuilles mortes» d’Yves Montand, les quatre musiciens dont elle fait partie, proposent divers morceaux sur le thème des saisons, qui a souvent inspiré les compositeurs des XVIe et XVIIe siècles.
La période est riche en inventions musicales, la musique est tenue pour un discours en soi, ainsi que l’a théorisé Joachim Burmeister en 1606 dans sa «Musica Poetica». Cela sous-tend le choix thématique des saisons qui rythment l’existence des hommes et de l’univers dans la perspective du cycle du temps.
Les quatre musiciens se régalent manifestement dans l’exécution de ces pièces courtes, qui combinent des styles et des rythmes très variés imaginés par des compositeurs essentiellement italiens, encore que les noms puissent induire en erreur, ainsi Turini, né à Prague et actif à la cour de Vienne.
Le résultat est très intéressant, car les musiciens sont en quelque sorte à la fois créateurs et exécutants, ce qui était d’ailleurs la norme à l’époque. Leur imagination n’est jamais prise en défaut et on les suppose volontiers souriants de leur art parfaitement maîtrisé du pastiche, occasion de maints clins d’œil érudits ou juste amusés.
Ce CD est une preuve de plus du rôle exceptionnel joué par Ambronay qui par son soutien et la formation dispensée permet l’émergence de jeunes talents, accompagnés dans leur perfectionnement et récompensés par l’enregistrement sous le label et la publicité qui va avec.
Une fois de plus, le système a bien fonctionné et on ne peut que se féliciter du nouveau succès de ce label.

Danielle Anex-Cananis