Utmisol

Himmelsmusik

Jaroussky, Scheene et Pulvar

Himmelsmusik
 
Philippe Jaroussky, contre-ténor, Cécile Scheene, soprano, Christina Pulvar et l’ensemble Arpeggiata. CD Erato 2018, 75’19’’.

Treize pièces, dont deux pour le seul ensemble, une charmante Chacone, anonyme ( 6) et la Sonate 6 en E Minor d’Antonio Bertali, mettent en évidence les qualités de l’Arpeggiata et la direction précise et harmonieuse de sa directrice. Les autres morceaux sont pour solo ou duo et le titre de Musique céleste correspond parfaitement à ces onze chants luthériens, quand il ne s’agit pas d’airs catholiques récupérés, après aménagement du texte, écrit avant la Réforme. Ainsi Maria est remplacé par Jésus… à moins qu’il n’y ait pas matière à débat.
Ainsi deux pièces de Johann Theile (1696-1724): Der Sionitin Wiegenlied ( 1) et Gott, hilf mir voisinent avec deux airs de Heinrich Schütz avec lequel il a étudié. D’abord Von Gott will ich mich lassen et Erbarm dich mein, Oh Herr Gott ( 7 et 12). La famille Bach est bien représentée par Jean Christoph, un cousin de Jean-Sébastien (nos 2 et 13) avec le Lamento et Komm süsser Tod, komm seelige Ruh. A cela s’ajoutent de Crato Bütner (1616-1679) Ich suchte … ( 3), de Christian Ritter (1645-8 – après 1725) O amantissime sponse ( 5), de Philip Heinrich Erlebach (1657-1714) Kommt ihre Stunden, macht mich frei ( 8) et enfin l’aria de Franz Tunder (1614-1667), Ein kleines Kindlein ( 9).
Cet ensemble est d’une grande richesse et permet à tous les musiciens de montrer différentes facettes de leur talent. Les deux solistes, complices depuis quelques temps, ont une interprétation très subtile, additionnant leurs qualités pour offrir une lecture magnifique de cette somptueuse musique allemande des XVIIe et XIXe siècles.
Moins portés sur les acrobaties musicales que leurs confrères italiens, les musiciens allemands ont une expression plus pudique de la joie, de l’adoration comme du désespoir. Les deux chanteurs sont amenés à chanter de manière très épurée, ce qui donne tout son sens au titre de l’enregistrement, Himmelsmusik, Musique céleste

Danielle Anex-Cabanis